Avec l'automne qui s'est pris pour l'été, on a presque oublié cette autre saison qui s'en vient: l'hiver. Inutile de résister, on n'y échappera pas, alors aussi bien s'y préparer. Voici quelques tâches à faire  avant que les grands froids arrivent.

  •  Nettoyer les gouttières. À faire de préférence une fois que les feuilles des arbres autour sont tombées.
  • Vérifier l'état de la toiture ou la faire inspecter si c'est trop haut.
  • Faire ramoner la cheminée, si elle sert encore.
  • Ranger les tuyaux d'arrosage et fermer les valves d'eau qui alimentent les robinets extérieurs. Une fois l'eau coupée, ouvrir le robinet extérieur pour s'assurer qu'il se vidange, puis le refermer.
  • Ranger le mobilier extérieur.
  • Vérifier les coupe-bise autour des portes et fenêtres et les remplacer au besoin.
  • Sortir les pelles et les mettre dans un endroit qui sera facilement accessible. Vous serez content - façon de parler -  à la première neige.

Avant l'hiver, vous devez ramasser les feuilles mortes...... (Photo Thinkstock) - image 2.0

Avant l'hiver, vous devez ramasser les feuilles mortes... ou les déchiqueter et en faire du compost. PHOTO THINKSTOCK

  • Ranger la tondeuse. Ne pas oublier de la vider de son essence, sans quoi, au printemps, il y aura de l'eau dans le «gaz», et ce ne sera pas une métaphore. «On vide l'essence, et on redémarre la tondeuse jusqu'à ce qu'elle s'éteigne d'elle-même», précise Olivier Dussault, de l'entreprise Jean Guglia & Fils.
  • Nettoyer le filtre de la hotte de la cuisinière.
  • Vérifier que les clapets extérieurs de la hotte et de la sécheuse sont en bon état.
  • Laver les portes et fenêtres à l'extérieur.
  • Laver les balcons une dernière fois avant l'hiver.
  • Si vous avez une souffleuse, faire une mise au point ou, du moins, s'assurer qu'elle est en état de marche.
  • Ramasser les feuilles mortes et les mettre dans des sacs de papier, à la rue, pour leur enlèvement. On peut aussi les déchiqueter et en faire du compost, pour le plus grand plaisir de notre pelouse et de nos végétaux.

 

Source : Christianne Desjardins, la Presse, 13 novembre 2017

Par